Master 2 Droit et Gouvernance du Secteur Sanitaire et Social

Comment accéder au Master 2 Droit et Gouvernance du Secteur Sanitaire et Social ?

Videoconférence de la présentation du M2DG3S

Calendrier de candidatures

Dates de saisie de la candidature sur le site de l'Université de Rennes 1 :

  • •  Du 10 mars au 17 mai 2021

L’accès à la formation se fait sur dépôt d’un dossier sur le site e-candidatures.

Lien candidats en formation initiale : https://candidatures.univ-rennes1.fr/
Lien candidats en reprise d'études : https://candidatures-sfca.univ-rennes1.fr/

Une première sélection est opérée à partir des dossiers puis une deuxième sélection est réalisée dans le cadre d’entretiens avec des membres de l’équipe pédagogique afin de préciser la motivation et les besoins de chacun.

Réunion de rentrée

La réunion de rentrée des M2DG3S se tiendra le mercredi 1er septembre 2021 de 15h à 17h

Descriptif de la formation

Pour accéder au descriptif du Master, cliquez sur "Catalogue des formations"

Une formation professionnalisante

Ce cursus de Master 2 professionnel poursuit un double objectif :

  • Donner une formation en pré-requis professionnel qui leur permet d'’intégrer les secteurs publics et parapublics du champ sanitaire et social de la fin de leur cursus.
  • Permettre une insertion professionnelle immédiate, réussie et choisie.

Les enseignements dispensés au long des deux semestres, doivent en faire des cadres exerçant les responsabilités de direction. Le stage permet d'assoir leur motivation.

Le degré d’'exigence de ces concours administratifs dont deux d’'entre eux donnent accès à des emplois de catégorie A+ de la fonction publique ou assimilés (concours de la filière "Directeur d’'hôpital" de l’'EHESP et concours de l’'EN3S) ainsi que la nature spécifique de certaines de leurs épreuves écrites ou orales (par exemple, dissertation en protection sociale ou étude de cas à partir d’un dossier) nécessitent la mise en place à l’'université, d'’un cursus de formation adapté, afin de garantir aux candidats potentiels les meilleures chances de succès.
Á la faveur de cette préparation, les étudiants et les personnes en congé formation doivent être en capacité de connaître la réussite aux autres concours administratifs ouverts pour le recrutement de fonctionnaires de catégorie A ou de cadres assimilés des organismes de sécurité sociale, en l’occurrence, les concours d’'inspecteur de l’action sanitaire et sociale, d’'attaché d’'administration hospitalière, d'’attaché territorial option "gestion du secteur sanitaire et social", d'’inspecteur du travail, d'’inspecteur du recouvrement en URSSAF

Colloque DRIAS

Colloque DRIAS (Droit, IA et Santé)
21 et 22 juin 2021 – Virtualisé

"Regards croisés sur les responsabilités éthiques, juridiques et techniques dans l’usage des outils d’IA en Santé"

Les administrations de santé sont amenées à utiliser des méthodes d’intelligence artificielle pour améliorer aussi bien la prise en charge des patients que le pilotage du parcours de soin. À cet effet, elles doivent collecter et exploiter massivement des données de santé, sensibles par nature, dans le respect des personnes et des réglementations les plus récentes (p.ex. RGPD).

Le projet DRIAS est un projet pluridisciplinaire (santé publique, informatique, mathématiques, droit public) qui vise à examiner les enjeux les plus récents auxquels les établissements de santé sont confrontés : régime de propriété et mutualisation des données, consentement éclairé des patients, traçabilité des accès, gestion de droits et de la circulation des données entre les acteurs publics et privés, usage par des tiers des résultats obtenus sur ces données au moyen d’algorithmes, etc.

L’objectif principal de ce projet est l’organisation d’un colloque les 21 et 22 juin 2021 sur ces thématiques.

INSCRIPTIONS : https://drias.irisa.fr/inscription/

Dans ce projet, ces enjeux seront abordés au travers des questions relatives aux responsabilités publiques, et plus particulièrement :

    • le respect de la vie privée dans le cadre de l’utilisation de données sensibles utilisées par les méthodes d’intelligence artificielle. Les questions qui sont soulevées sont liées au consentement de l’utilisation des données, aux difficultés d’anonymisation des données, aux risques de ré-identification des personnes, à la commercialisation des données, aux risques d’inégalités discriminatoires de traitement, aux risques de biais et de manipulations des algorithmes au travers des données, à l’utilisation post-mortem des données.
    • les décisions des personnes publiques prises par ou avec les méthodes d’intelligence artificielle. Les questions qui sont soulevées sont liées à la responsabilité des acteurs de la décision médicale, à l’équité des traitements, aux nouvelles relations qu’elles créent entre le corps médical et les patients. Notre méthode consistera à travailler en ateliers sur des cas précis prototypiques élaborés et discutés par les experts du consortium. Seront en particulier examinés les modes de recueil et de traçabilité des consentements des patients, les modes de mise en œuvre de ces algorithmes et les conséquences nécessaires sur la rédaction des contrats avec d’éventuels sous-traitants.

Comité d'organisation :

Le colloque est organisé dans le cadre du projet DRIAS et avec le soutient de l’IRISA pour l’organisation.

  • Tristan Allard, Université Rennes 1/IRISA
  • Grégory Bonnet, Université de Caen/GREYC
  • Danièle Bourcier, CNRS/CERSA
  • Thomas Guyet, IRISA/Inria
  • Nolwenn Le Meur, EHESP/REPERES
  • Hélène Muscat, Université Rennes 1/IDPSP
  • Christine Paillard, Université Rennes 1/IDPSP
  • Pierre Saurel, Sorbonne Université / Centre Boreli